18.12.06

What's in your bag ?

Le problème de l'aéro-photo, surtout quand on doit s'occuper plus d'aéro que de photo puisqu'on travaille au cockpit, c'est le poids et l'encombrement du matériel que l'on embarque en rotation.
On peut également considérer très sérieusement la robustesse, la sensibilité aux intempéries et le besoin d'optiques permettant d'avoir toutes les focales à disposition, du super grand-angle au super télé.

Comme la question est souvent posée, voici la MEL (minimum equipment list) du moment :

  • Boîtier Nikon D200
  • Nikkor 18-70 (le "passe-partout")
  • Nikkor 70-200 VR f:2,8 constant (la merveille)
  • 2 cartes rapides 2Go (les fichiers RAW du D200 pèsent de 8 à 15 Mo pièce)

Les photos sont ensuite déchargées sur un disque externe LaCie, et importés sur le MacBook Pro sous Aperture. Quand cette opération est trop fastidieuse, ou quand le temps vient à manquer, il est possible de faire le contraire, grâce à la flexibilité offerte par Aperture qui est capable (depuis la version 1.5) de gérer la photothèque dans son ensemble, même si les fichiers originaux sont répartis sur plusieurs disques. Par exemple, on peut importer sur le Mac et déplacer plus tard sur des disques externes...